En cette fin de saison nous vous proposons une petite série d’articles portant sur les trois principaux parcs suédois – Gröna Lund, Kolmården & Liseberg. L’occasion de vous faire (re)découvrir avec quelques photos inédites des coulisses des parcs qui brillent par leur esprit innovant, leur entretien et de manière plus globale leurs atmosphères.

Aujourd’hui, nous parlons de Kolmarden, parc longtemps resté dans l’ombre. Mais ça, c’était avant Wildfire

Into the woods…

Difficile de quitter Stockholm, tant la ville est charmante, et son parc local, Gröna Lund, attachant. Il serait pourtant bien dommage de ne pas pousser son voyage dans les terres pour aller découvrir ce qui fut la seconde étape de notre trip en Suède : Kolmården

DSC03931

Niché au cœur des forêts, le parc se fait discret. Pourtant, nationalement, ce parc situé à 40 minutes à peine de l’aéroport low-cost de Skavsta commence à se faire un nom. Au sein de la communauté des fans de parcs, le parc a fait son entrée dans la cour des grands en 2016, en annonçant, construisant et ouvrant en quelques mois Wildfire, premier wooden européen venant de Rocky Mountain Construction. On aurait presque aimé que tout ce processus dure un peu plus longtemps, pour poursuivre un peu plus encore la phase de désir…

Verdict sur ce parc passé de l’ombre à la lumière grâce à trois lettres : R. M. C.

Un zoo pour raviver la commune de Norköpping

Pour comprendre l’histoire du parc, remontons à 1965, année de son ouverture. Le zoo ouvre avec pour objectif de redonner vie à cette zone isolée, surplombant la baie de Bråviken. Le parc ne cesse de s’agrandir, et de proposer des animaux de plus en plus uniques : ours polaires, delphinarium… Le zoo marque des points. Initialement public, le parc devient privé en 1997, et est acquis par Parks & Resorts Scandinavia (encore eux !) en 2000.

DSC03961

DSC03966

DSC03999

C’est en 2009 qu’arrive Delfinexpressen, première attraction du parc. Il s’agit d’un petit coaster qui s’installe à côté du delphinarium. En 2015, le groupe inaugure une zone enfant très mignonne et de très bon goût, sur le thème de l’ours Bamse, avec notamment un Junior Coaster : Godistaget.

DSC03995

Kolmården aujourd’hui

Kolmården, c’est donc avant tout un zoo de grande qualité, qui n’est pas sans rappeler le Pal, avec des enclos étendus, très thématisés et respectueux des animaux. Notre mention spéciale à Tiger World, où jeeps et promontoires laissent entrevoir les fauves sans jamais avoir l’impression de déranger ces animaux majestueux. Autre attraction inratable : le Safari qui, jusqu’en 2010, se parcourait en voiture et, depuis peu et pour une question de confort pour les occupants des lieux, se parcourt depuis les airs, grâce à des télécabines de chez Doppelmayr. L’idée est excellente ; le système est discret, silencieux, ramenant ainsi plus d’animaux : éléphants, gnous, girafes, lions et j’en passe se massent à vos pieds. Avantage supplémentaire : en levant les yeux, la vue sur la mer et les éléments de Wildfire dépassant des arbres est à tomber !

DSC03933

DSC03964

DSC03973

DSC03948

Tout au long des allées du parc, entre deux rangées de pins, les animaux se dévoilent au naturel. Au milieu de tout ça, discrètes, se trouvent quelques attractions. Il y a cette zone enfant, évoquée plus haut, très mignonne ; tout près du delphinarium, Delfinexpressen, aussi. Mais difficile d’être captivé par ce Junior Coaster lorsque, à quelques mètres de là, à flanc de falaise, nous attend l’impressionnante descente de 56 mètres de haut de Wildfire. Enfin, nous y voilà !

DSC03988

Henrik, directeur du parc qui nous a fait la gentillesse de nous accueillir semble lui-même un peu déboussolé face à cette nouveauté inattendue, que se sont offerts Mattias et Johan (voir article précédent), les propriétaires de Parks & Resorts Scandinavia qui possèdent également Gröna Lund.

“Voilà comment ça s’est passé”, raconte-t-il :

Mattias et Johan ont fait venir RMC dans le parc, les ont emmenés près de la falaise et leur ont dit : “Vous voyez ce promontoire rocheux ? Construisez-nous ici le meilleur wooden coaster du monde !” Ça a commencé comme ça.

Le pari était lancé, le slogan “The greatest wooden rollercoaster in the world” est d’ailleurs resté.

DSC03936

Les souvenirs associés à vos tours de Wildfire restent particulièrement ancrés en vous : il y a donc cet environnement, d’abord : majestueux, naturel. Le coaster est silencieux, mais très impressionnant. On n’en distingue d’ailleurs que le début (la drop) et la fin du parcours, la suite ne se déroulant que dans l’intimité de la forêt environnante.

DSC03935

La gare est souvent vide, car même si les familles présentes dans le parc tentent souvent l’expérience, le parc reste encore peu fréquenté par les passionnés et autres jeunes assoiffés de sensations. Vous embarquez et, à peine le temps de grimper le lift que s’entame ce demi-tour et cette remontée où quelques micro-secondes vous laissent le temps d’admirer la mer, en face. Face à vous, 56 mètres de chute. Avalés en quelques secondes.

DSC03989

DSC04010

DSC03978

DSC03982

La vitesse est prise, et les éléments incroyables s’enchainent. Moments plus aériens avec vue sur la mer, passages à ras de falaise comme cette ultime inversion :tout s’enchaine de manière fluide (certains reprocheront peut-être la partie plus molle post-passage sous la drop). Mais tout de même, quelle claque ! Et je ne vous ai pas même parlé du Top Gun Stall, cette inversion magistrale où, à l’envers, des G négatifs couplés à la liberté permise par les lap-bars vous donnent le temps de regarder vos voisins de derrière pour constater qu’eux aussi, à leurs expressions faciales, sont en train de vivre quelque chose d’hors du commun. Mon meilleur moment coaster, tous parcs confondus. Absolument jouissif. A vivre, définitivement. 🙂

DSC03972

DSC03983

Et demain ?

Difficile de savoir ce que nous réserve Kolmården à l’avenir, mais Mattias et Joan ne manquent pas de projets et d’idées folles, selon l’aveu même, mi-réjoui mi-inquiet, du directeur du parc. Et ce, pour notre plus grand plaisir…

Un grand merci à

  • Henrik, et Niclas Palmqvist de Kolmarden,
  • Peter Osbeck de Parks & Resort Scandinavia.

Mathis
Octobre 2017
Reproduction totale ou partielle interdite sans autorisation écrite de Coasters World.