Champomy mes p’tits loups ! La France va avoir le droit à un nouveau roller coaster sur son territoire. Une bonne nouvelle car cette nouveauté va se trouver dans un parc qui ne nous a pas habitué à ce genre de news : le Futuroscope. Il s’agira d’une grande première car ce ride est considéré comme le premier coaster du parc poitevin. Les chasseurs de crédit me diront “Ouais mais non, il y a un butterfly donc du coup, ça sera le deuxième coaster du parc“. Certes, mais là on parle d’une véritable attraction, pas d’un truc tout moisi pour les mioches qui n’a aucune utilité. De ce fait, un tel investissement méritait un bel article sur Coasters World. Vous êtes prêts les mioches ? Alors c’est parti ! Direction les grandes plaines sauvages du Centre de la France pour décortiquer tout ça.

Un investissement de 22 millions d’euros

Personne n’a vu l’information arriver. Tout le monde pensait passer un week-end tranquille à siroter des bières au soleil ou en allant se faire des frayeurs dans un parc pour Halloween. Et là, BIM ! Dominique Hummel a décidé de nous mettre du baume au cœur avec cette annonce. Un roller coaster. Un roller coaster au Futuroscope. Nom d’un petit bonhomme en mousse. Il aura fallu attendre trente-deux ans pour que cela se produise. Pour ceux habitant près du parc, respect les gars. La Danse des Robots, ça va bien cinq minutes mais je comprends qu’après on aimerait bien tâter quelque chose d’un plus costaud. Encore deux ans à tenir. Courage !

A quoi doit-on s’attendre ? La première chose à savoir est l’emplacement du ride. Ce dernier prendra la place du Solido. En effet, le parc a décidé de fermer ce pavillon qu’il jugeait trop vieux pour le remplacer par un nouveau bâtiment tout beau, tout propre. La thématique de cette nouveauté tournera autour du voyage dans l’espace. Thème assez basique mais disons que ça colle plutôt bien avec l’image du parc.

Futuroscope

Pavillon du Solido

Concernant le ride en lui-même, on sait qu’il comportera à la fois des scènes indoor (à l’intérieur du bâtiment) et outdoor (à l’extérieur). Le final serai un freefall track d’une hauteur de 4 à 5 mètres. Toutefois, cette information n’a pas été confirmée donc rangez votre paquet de mouchoirs s’il vous plaît. En effet, il y a un petit détail qui a tout de suite fait retomber la température : la taille d’accessibilité. 1m05. Comme Pegase Express au Parc Astérix. Huuum, on s’excite moins d’un coup !

Cependant, ce n’est pas une raison pour bouder cette nouveauté. Avec toutes ces infos, on pourrait peut-être avoir le droit à un ride de type Harry Potter and the Escape from Gringotts. Le subtil mélange propre à cette attraction pourrait correspondre au Futuroscope. Dans le même style, on pense aussi à Verbolten ou encore Thirteen.

Futuroscope

Thirteen (Alton Towers) : premier ride au Monde à posséder un freefall track

Futuroscope : un parc qui sort de l’ordinaire

Depuis son ouverture le 31 mai 1987, le Futuroscope se distingue des autres concurrents par ses attractions futuristes et innovantes. La recette fonctionne puisque depuis quelques années, le parc est dans le trio de tête des fréquentations nationales. Si Disney reste le mastodonte, le Futuroscope et le Parc Astérix bataillent pour le seconde et troisième place du classement puisque les deux parcs possèdent des chiffres similaires. En effet, l’année dernière, le Futuroscope avait enregistré 1,9 million de visiteurs contre 1,85 million pour le PA. Mais imaginez vous qu’il y a vingt ans, en … 1997 donc (c’était juste pour savoir si vous étiez bons en calcul), le parc poitevin avait attiré 2,9 millions de visiteurs. Un chiffre record qu’il n’a jamais réussi à réitérer.

FuturoscopePourquoi un tel succès alors ? Malgré un emplacement paumé dans les champs, le parc est bien desservi entre l’autoroute, les lignes de bus et le TGV puisque le parc possède sa propre gare. L’autre raison est le thème du parc. C’est de l’inédit, les gens n’ont pas l’habitude de faire ce genre d’attractions donc forcément, cela titille leur curiosité. La direction l’a très bien compris puisqu’elle mise essentiellement sur les nouvelles technologies. On pourrait citer Arthur, l’Aventure 4D, Danse avec les Robots (un robocoaster dont il en existe que 6 dans le Monde) ou encore l’Extraordinaire Voyage, qui est le premier flying theater de France. Pour ceux que ça intéresse, Mathis en avait fait un article lors de l’inauguration de l’attraction.

Futuroscope

Danse avec les Robots

Que dire en conclusion ?

Pas grand chose malheureusement puisque pour l’instant, hormis le budget, on ne détient aucune autre info sur ce futur ride. Il faudra donc prendre son mal en patience… Dans tous les cas, il s’agit d’une bonne nouvelle pour le parc qui continue à investir année après année.

Comme d’habitude, le forum se trouve ici et si tu cliques, je te fais un bisou… où tu veux en plus 🙂