La nouvelle en a surpris plus d’un. Certains auront pu le remarquer jeudi sur la page Facebook de Coasters World, j’étais présent à la conférence de presse donnée par Walibi Belgium. Dans son invitation, le parc prévoyait quelque chose de vraiment particulier :

Ce jeudi 22 juin, Walibi présentera son plan d’investissements, le plus conséquent, impressionnant et mémorable de son histoire. L’an prochain débutera la plus grande métamorphose du parc jamais élaborée jusqu’ici. L’inauguration du Pulsar n’était qu’une première étape…Envie d’en savoir plus ? De découvrir les nouvelles attractions qui combleront petits et grands, et les autres nouveautés qui vont de pair avec ces changements ? Alors, rendez-vous ce 22 juin, dès 10h15 à l’entrée du parc, pour une visite très, très, particulière du site wavrien. Une conférence de presse spectaculaire que vous n’oublierez pas de sitôt. Accrochez-vous !“.

Ça s’annonce prometteur, le rendez-vous est pris et il est temps d’en faire le bilan.

Une conférence de presse assez inhabituelle

J’arrive sur le parking du parc aux alentours de 10h15. La première chose que l’on remarque est la présence de deux grues s’élevant facilement à 40-50 mètres de haut. Je me présente aux caisses 3-4 où je suis accueilli par Marie-France ADNET, la responsable presse du parc, qui m’explique le déroulement de la matinée. Elle termine en posant cette question : “Vous n’avez pas peur du vide j’espère ?“. Clairement, le rapprochement est fait. La conférence de presse aura sûrement lieu dans des nacelles suspendues aux mâts des grues. Je me dirige vers le point de rendez-vous donné, entre les chaises volantes et Loup-Garou, le wooden du parc. Je rejoins alors une bonne vingtaine de journalistes dans l’espace dédié à l’événement. Les nacelles sont prêtes, il n’y a plus qu’à !

Deux nacelles sont prévues : une pour les journalistes français et une autre pour les journalistes flamands/néerlandais. On s’installe et on se prépare pour une ascension de cinquante mètres de haut. Jean-Christophe PARENT, le directeur de Walibi Belgium, sera présent dans la nacelle pour commenter les différents projets du parc qui sont présentés sur deux écrans.

Une rethématisation totale de Walibi Belgium

Une fois en haut, les différents investissements nous sont présentés pour les cinq prochaines années. Parmi tout cela, une bonne partie de ces cent millions d’euros est destiné à la rethématisation du parc. En effet, la direction souhaite la remise en place de différents lands distincts au sein du site wavrien. Chacun de ces lands possèdera une architecture qui lui sera propre pour que les visiteurs puissent se repérer. Que trouve t-on alors ?

  • 2018 : la zone au fond du parc avec Challenge of Toutankhamon sera désormais dans un style tropical/exotique.
  • 2019 : trois zones seront concernées cette année-là. Tout d’abord, la zone autour de Cobra retrouvera son look oriental. La zone d’entrée sera également retapée avec l’arrivée d’un grand W rouge, symbole des parcs Walibi. Enfin, la dernière zone re-configurée sera celle des petits et appelée Walibi Playland.
  • 2020 : ce sera au tour de la zone western de connaître une cure de jouvence. Son nouveau style se rapprochera du land Explorer Adventure à Walibi Rhône-Alpes.
  • 2021 : la Nouvelle-Orléans va s’inviter à Walibi Belgium et plus précisément dans la zone comportant Vampire et Loup-Garou (qui seront reliés par un nouveau chemin).
  • 2022 : il ne manque plus qu’une zone à l’appel, celle comportant Flash Back, le flume Mack. Mais pour l’instant, aucune indication sur le futur thème de l’attraction.

Avec ce premier axe d’investissements, Walibi Belgium retrouvera une véritable identité visuelle que le parc avait perdue lors de la mauvaise passe de la CDA avec un relooking aux couleurs criardes.

Dix nouvelles attractions dont trois nouveaux coasters

Alors, c’est bien beau de rethématiser un parc, c’est une bonne chose mais il faut aussi des attractions. Walibi Belgium ne l’a pas oublié puisque le parc prévoit de nouvelles attractions tous les ans durant ce plan d’investissements. Dès l’année prochaine, un coaster de type bobsled du constructeur allemand Gerstlauer viendra compléter l’offre du parc. Ce nouveau ride d’une hauteur de 20 mètres pour 500 mètres de parcours environ sera accessible dès 1 mètre. Il aura alors comme principale fonction de jouer les rides intermédiaires entre le kiddie coaster et les attractions accessibles dès 1m20 (Pulsar, Calamity Mine, Loup-Garou). Celui-ci se trouvera à l’emplacement de la Coccinelle et s’inscrira dans la nouvelle zone tropicale du parc.

La saison 2019 sera destinée à l’arrivée d’un nouveau kiddie coaster pour Walibi Playland. Aucune info sur le constructeur pour le moment. La nouvelle zone orientale verra arriver un spinning interactive theater de chez Alterface. Pour 2020, Mack viendra à nouveau laisser une trace de son passage avec l’installation d’un twist n’ splash dans la zone western. Terminons en beauté avec la saison 2021 qui verra l’arrivée d’un mega coaster. Ce dernier prendra place derrière la Dalton Terror, sur un terrain inexploité à l’heure actuelle. Il sera alors le coaster le plus haut et le plus rapide du Benelux (dépassant ainsi Goliath et ses 47 mètres de haut). La théma de ce nouveau ride sera dans les tons africains. Pour ce qui est du constructeur, ça sera la surprise. En effet, les dossiers ont été envoyés à différents constructeurs (B&M, Intamin, Vekoma et Mack). Il ne reste plus qu’à patienter.

Walibi Belgium

Dans les tous cas, il se peut que le layout du concept-art ne soit pas exact. Celui-ci servait principalement à montrer de quel type de ride il s’agirait à la presse, vu que celle-ci n’est pas une connaisseuse en coasters comme nous.

Une offre de restauration complètement revue

Vous en voulez encore ? Pas de problème puisque la direction de Walibi Belgium a décidé de totalement revoir son offre de restauration. Ainsi, un nouveau point de restauration sera présent dès 2018 dans la zone tropicale du parc. Ensuite, un second restaurant sera inauguré en 2019 dans la zone orientale. Avec des allures de souk/medina, ce point de restauration proposera un menu adapté à la zone mais aussi une terrasse avec vue sur le lac. Pizza Solo sera totalement réaménagé pour la saison 2019 avec une nouvelle théma : celle du carnaval. Au fur et à mesure de la rethématisation des différents lands du parc, l’offre de restauration évoluera pour mieux s’accorder avec son nouvel environnement.

Aqualibi fera peau neuve

Enfin, venons-en à ce quatrième et dernier axe d’investissement : Aqualibi, le parc aquatique de Walibi Belgium. Ouvert en 1987, ce dernier commençait à avoir sale mine, comme le parc principal en quelque sorte. Dans l’enveloppe des cent millions d’euros gracieusement accordés par la CDA, le parc aquatique connaîtra deux phases d’amélioration. Une première phase en 2018 avec l’arrivée d’une nouvelle zone pour les enfants ne sachant pas encore nager. La théma sera aussi revue puisque celle-ci tournera autour des îles Caraïbes. Grâce à cet ajout, Aqualibi aura une superficie d’environ 7000 m². La seconde phase aura lieu vers 2022/2023 (si tout va bien d’ici là) avec l’inauguration de nouveaux toboggans.

Un renouveau de la Compagnie Des Alpes

Ce plan d’investissements assez conséquent s’inscrit dans une nouvelle dynamique positive de la Compagnie des Alpes, le groupe de loisirs qui détient Walibi Belgium mais aussi d’autres parcs de loisirs. Il faut se rappeler qu’au début des années 2000, la direction de la CDA a fait du grand n’importe quoi. On pourrait parler des années mortes au Parc Astérix ou encore de l’arrivée du délire musical aux couleurs criardes dans les parcs Walibi. Puis, une nouvelle direction est apparue et les choses se sont améliorées. Le groupe a pris la décision de se séparer de ces petits parcs comme Fort Fun, la Mer de Sable, Walibi Sud-Ouest ou encore du Dolfinarium Harderwijk pour pouvoir se consacrer à ses principaux parcs.

C’est grâce à cela que Walibi Rhône-Alpes a reçu un lifting avec la zone Explorer Adventure et un wooden Gravity Group. Cela a permis au Parc Astérix de repartir dans un schéma d’investissements réguliers qui a débuté avec Oziris notamment. D’ailleurs, le parc picard a reçu lui aussi une enveloppe de cent millions d’euros pour les cinq prochaines années. Seul Walibi Holland fait un peu figure d’exception. Même si celui-ci fait partie de la CDA, le groupe laisse beaucoup plus de libertés à la direction du parc batave, continuant alors d’investir dans des attractions visant les adolescents et les jeunes adultes.

Dernière information pour terminer, le Parc Astérix et Walibi Belgium investiront quasiment de la même manière car tous les deux visent la même clientèle : la famille. Ainsi, après Pégase Express cette année, ça sera au tour du parc wavrien de recevoir son family coaster Gerstlauer. Le schéma se répétera aux alentours des années 2020 : quand le PA recevra son flying coaster (ou une autre grosse machine ahah), WB recevra son mega coaster.

Bilan

Voici ce compte-rendu de la conférence de presse de Walibi Belgium avec le dévoilement de ce plan d’investissement de 100 millions d’euros. Ce dernier aura nécessité quatre années de préparation, dont la moitié aura servi à analyser le parc, le définir mais aussi a déterminer quelles zones devaient être redynamisées. Si Fabien MANUEL s’est occupé du bilan thématique de Walibi Belgium, ce sera bien Julien BERTEVAS qui s’occupera de la nouvelle thématisation du parc. Avec un tel plan, le parc se lance dans une grande bataille face à Plopsaland de Panne ainsi que Prairi Daiz et tenter de repasser au-dessus de la barre d’un million de visiteurs à l’année.

Il n’y a plus qu’à espérer que le plan soit respecté. Enfin, nous remercions la direction du parc belge de nous avoir conviés à cette conférence de presse !

Pour ceux qui voudront suivre l’avancement du projet, c’est par !