Avec l’été qui arrive, une virée dans un parc aquatique n’est jamais de refus, même si on habite dans le nord de la France. Du coup, partons à la découverte de Volcano Bay, le nouveau parc aquatique que vient d’ouvrir le groupe Universal Parks & Resorts. Ce groupe détient cinq parcs d’attractions dans le Monde :

  • un à Singapour ->  Universal Studios Singapore
  • un à Osaka au Japon -> Universal Studios Japan
  • trois aux USA -> Universal Studios Florida / Universal Studios Islands of Adventure / Universal Studios Hollywood

Sur les trois parcs américains, deux forment le resort floridien à Orlando. Ça tombe bien puisque c’est ici que Volcano Bay a ouvert ses portes au public fin mai. La mission principale du nouveau parc aquatique est de remplacer le précédent, Wet’n Wild Orlando. Alors, on prépare son maillot de bain et hop, tout le monde à l’eau !

Présentation du projet

Comme il faut s’en douter, un tel projet demande un certain temps de préparation. Le premier indice arrive le 26 juin 2014. En effet, le groupe Universal vient de déposer un nouveau nom : Volcano Bay. Les rumeurs évoquent un nouveau parc aquatique pour remplacer Wet’n Wild Orlando. Pour la petite histoire, ce parc fut crée en 1977 par George MILLAY (un des quatre fondateurs du groupe SeaWorld). Les choses évoluent en 1998 avec le rachat du lieu par le groupe Universal. Cependant, le parc ne sera jamais lié au complexe d’Universal Orlando et il est là, le problème. En effet, le principal concurrent du resort, Disney, possède deux parcs aquatiques au sein de son immense complexe. Pour continuer de le concurrencer, Universal doit, lui aussi, détenir son propre parc aquatique. C’est le 28 mai 2015 que l’offensive est lancée en présentant le projet avec un magnifique concept-art :

Volcano BayDans le communiqué, Universal annonce la couleur : “This is one of the most exciting projects we have had the opportunity to be part of because Volcano Bay will completely redefine the water park experience for our guests”. Pour cette révolution du parc aquatique, le groupe prévoit des “attractions radicalement innovantes, des moments de paix et de relaxation ainsi qu’une expérience qui va changer la vision que les visiteurs possèdent sur les parcs aquatiques“. Universal a envoyé un message fort à la souris américaine avec ce projet titanesque. Pour les autres, l’engouement est de mise.

Un volcan et beaucoup de toboggans

Le nouveau parc aquatique sera situé au sud du Cabana Bay Beach Resort, l’un des cinq hôtels du resort. Avoisinant les 21 hectares, le coût du projet s’approche des 600 millions de dollars. Le temps passe, le chantier évolue mais toujours pas d’autres informations. Il faudra attendre le 21 juin 2016 pour en savoir plus.  Le lieu est centré autour de Krakatau, un volcan haut de 61 mètres, où l’on pourra apercevoir des cascades la journée et de la lave en fusion en son sommet, la nuit. La direction a souhaité reproduire un oasis tropical en se basant sur les îles de l’océan Pacifique. Quatre lands composent le parc, le tout accompagné d’une petite vingtaine d’attractions dont trois toboggans à trappe. L’un d’eux, Ko’okiri Body Plunge, haut de 38 mètres, propose à ses visiteurs de traverser une des piscines du parc, à toute vitesse. Une première mondiale.

Comme dirait Calvin Candie (alias Leonardo DiCaprio) dans Django Unchained, “Messieurs, vous avez commencé par éveiller ma curiosité, mais là vous captez mon attention“. C’est clairement ce qu’il s’est passé dans la tête de beaucoup de personnes après l’annonce. De plus, ce n’est pas les photos de chantier qui diront le contraire.

TapuTapu ?

C’est bien beau tous ces toboggans et ces belles piscines mais elle est où la redéfinition du parc aquatique ? Juste au dessus, c’est le titre de cette sous-partie. TapuTapu c’est le nom du nouveau gadget sorti par Universal et non, le titre d’un nouveau dessin animé sur Gulli. Mais qu’est-ce donc que ce TapuTapu ? C’est un bracelet électronique que l’on vous remet à l’entrée du parc, sans supplément financier. Grâce à cela, vous pouvez faire de la file d’attente de façon virtuelle. En effet,vous scannez votre TapuTapu à l’entrée de la file d’attente du toboggan désiré, sur la borne prévue à cet effet. Une fois cela effectué, vous pouvez vous amusez ailleurs dans le parc. Le moment venu, le Tapu Tapu vous indique qu’il est temps d’aller rider ! En plus de tout cela, le bracelet vous permet d’interagir avec des décors du parc. Voici un petit récapitulatif :

Volcano BayL’idée à la base est bonne mais celle-ci s’est rapidement transformé en carnage. Pourquoi ? Les files d’attente classiques ont totalement disparu, tout fonctionne grâce au bracelet, et il est impossible de cumuler deux attentes à la fois avec le TapuTapu. L’engouement est tel que les temps d’attente s’envolent, généralement 200 minutes (plus de trois heures). Du coup, si les visiteurs réservent pour un toboggan avec une telle attente, ils doivent attendre dans les autres attractions du parc sans file d’attente, comme les piscines. Comme il faut s’en douter, les retours des visiteurs sont loin d’être positifs. Si la curiosité vous guette, rendez-vous sur la page de Volcano Bay sur Trip Advisor.

Volcano Bay contre Disney & SeaWorld

Terminons cet article en parlant de la concurrence car oui Volcano Bay n’est pas tout seul dans le coin. Orlando est mondialement connu pour abriter des mastodontes dans le secteur des parcs de loisirs. En plus des parcs d’attractions, on trouve aussi des parcs aquatiques. D’ailleurs, Disney en possède deux : Typhoon Lagoon et Blizzard Beach. Deux mastodontes dans le secteur, situé respectivement à la deuxième et troisième place des parcs aquatiques dans le Monde en terme de fréquentation. Typhoon Lagon a attiré 2,28 millions de visiteurs en 2016. Son petit frère, un peu moins, avec 2,09 millions d’entrées. En tout, ce sont 4,37 millions de personnes qui trémoussent leurs petites fesses dans les piscines de Mickey. SeaWorld possède aussi son propre parc aquatique avec Aquatica (vive l’originalité) et ses 1,54 millions de baigneurs en 2016.

De ce fait, le pari est très gros pour Universal. Trois concurrents directs dans les 10 kilomètres alentours. Les erreurs doivent être rapidement réparés pour éviter la sortie de piste et se prendre une claque. Pour l’instant, il est encore trop tôt pour juger. Le parc vient d’ouvrir, il faut encore un petit temps de rodage. Reste aussi à voir, si le bracelet TapuTapu va évoluer pour que l’expérience soit meilleure.

 

Encore une fois, Universal a frappé fort en nous sortant de son chapeau un nouveau parc aquatique à 600 millions de dollars avec une petite vingtaine d’attractions. Malgré une bonne idée, le bracelet électronique censé redéfinir le parc aquatique, tourne au flop. Mais bon, laissons un peu de temps à Volcano Bay pour trouver ses marques.

Comme d’habitude, je vous fais la bise et on se retrouve sur le forum pour en discuter !