Cela devient une habitude : chaque année, un ou plusieurs parc(s) de petite ou moyenne envergure nous sort(ent) le grand jeu en s’offrant des rides que l’on pensait improbable vis-à-vis de leur taille. La bonne nouvelle, c’est que cela va continuer en 2018. Dans la catégorie des parcs aux grosses brouettes, ceux qui ont les cojones de vouloir s’imposer sur le marché, il y a Energylandia (Pologne). Pour ceux qui n’auraient pas suivi, les mecs vont ouvrir un hyper coaster Intamin de 77 mètres de haut. Cependant, ce ne sont pas les seuls à vouloir marquer les esprits. En effet, Toverland est sorti de son silence en gueulant un grand coup “Eh les mecs, venez chez nous en 2018, on va construire un Wing Coaster B&M !“. Du coup, ça a titillé notre curiosité et ça méritait un petit article sur le site.

Il était une fois … Toverland

Comme d’habitude, une présentation s’impose. Du coup, tout le monde prend son pop-corn, tonton Gleap va raconter une histoire. Tout commence en mai 2001, dans la province de Limbourg aux Pays-Bas. A l’époque, disons le tout de suite, Toverland c’est pas folichon. Juste un hall avec des attractions pour les mioches. Malgré tout, cela présente un avantage : celui d’être ouvert toute l’année. Cela va alors faire les affaires du parc qui va attirer, année après année, de plus en plus de visiteurs. Les choses évoluent en 2004 avec l’arrivée d’une nouvelle zone à la fois indoor et outdoor. C’est à ce moment-là qu’apparaît le premier exemplaire mondial de motocoaster Vekoma. L’originalité du modèle paye et Toverland continue de grandir.

Trois ans plus tard, le parc investit à nouveau, toujours en voulant se démarquer. Pour cela, la direction fait appel à Great Coaster International (GCI) pour construire un … (roulement de tambours) … wooden. Pour ceux qui n’ont pas trouvé, vous êtes des quiches. Ainsi, pour la coquette somme de 6,5 millions d’euros, le parc s’offre Troy, qui ouvre ses portes en juin 2007. La fréquentation progresse, Toverland avance tout doucement mais surement vers le podium des parcs néerlandais. Pour terminer cette petite histoire, parlons du dernier investissement en date du parc qui est donc la Magische Vallei. Cette nouvelle zone construite entre 2012 et 2013 comporte un raft ride Hafema ainsi qu’un spinning coaster Mack. Ce dernier répond au doux nom de Dwervelwind (j’offre un bisou et un chocolat chaud à celui qui me le prononce correctement).

Un gros ride pour un petit parc

Tous ces investissements ont fait grimpé les chiffres de fréquentation. On en est même arrivé à un point où Toverland était en train de rattraper le parc du kangourou néerlandais. Cependant, Walibi Holland a riposté en ouvrant Lost Gravity en 2016. Mais Toverland n’est pas du genre à se laisser faire et la direction est bien décidé à montrer qui en a vraiment dans le pantalon. Du coup, direction la Suisse et plus précisément les bureaux de B&M pour passer commande. Comme toujours, le parc cherche à se démarquer de ses concurrents et porte son choix sur un wing coaster. En effet, on ne compte que trois modèles du genre en Europe : Swarm à Thorpe Park (UK), Flug der Dämonen à Heide Park (Allemagne) et Raptor à Gardaland (Italie).

Maintenant, c’est bien beau d’officialiser la venue de ce genre de ride pour l’année prochaine mais il faut avoir les stats qui vont avec. Le parc a seulement communiqué la hauteur du futur coaster : 40 mètres. C’est déjà une belle bête. Pour le reste, il faudra être patient mais pour vous consoler, voici une image du possible layout qui circule sur les forums néerlandais.

ToverlandEt c’est pas fini ! Car oui, il y a un fan qui était tellement au taquet, qu’il a tenté de reproduire le ride sur No Limits 2. Voilà ce que ça donne :

Alors oui c’est court et le parc joue la carte de la sécurité avec des éléments déjà exécutés par ce genre de modèle mais ça reste un excellent investissement pour un parc de cette taille. En effet, ce wing coaster risque d’en surprendre plus d’un !

Et sinon ?

Et oui mon p’tit pote, en plus d’un wing coaster B&M, Toverland a prévu d’autres choses pour la saison 2018. Que trouve t-on alors ? L’année prochaine, le parc ouvrira une nouvelle attraction aquatique provenant du constructeur allemand, Mack Rides. En sachant que le parc possède déjà un flume et un raft ride, on peut imaginer l’arrivée d’un splash battle ou d’un tow boat ride (le truc chiant sur l’eau où il ne passe absolument rien). Enfin, histoire de faire les choses correctement, la direction a décidé d’investir dans une nouvelle zone d’entrée avec des boutiques et des restaurants.

Donc, pour résumer la situation, Toverland a décidé de frapper un grand coup en s’offrant un wing coaster B&M qui s’intégrera dans une nouvelle zone thématique de sept hectares. Cette nouvelle zone, dont nous n’avons aucune indication sur son thème à l’heure actuelle, comportera aussi une nouvelle attraction aquatique Mack.

Sincèrement, je pense que l’on va tous se retrouver à Toverland la saison prochaine !

Sur ce, je vous fais la bise et pour ceux qui veulent être au courant des dernières infos, direction le forum.