Walter Bolliger, le directeur du célèbre constructeur de montagnes russes Bolliger & Mabillard (B&M) a accepté de répondre aux questions des fans.
Ainsi, Coasters World a laissé l’opportunité aux membres de son forum de poser les questions qu’ils souhaitaient, ainsi que quelques messages qui lui ont été directement adressés.
Walter n’a pas répondu à toutes nos questions, notamment les plus sensibles au sujet de l’avenir de l’entreprise, nous ne les retranscrirons donc pas dans cette interview.

Le fonctionnement de B&M

1- Coasters World : Pour commencer, pouvez-vous nous raconter rapidement comment est née l’entreprise B&M, et notamment quelles ont été vos relations avec Giovanola ?

> Walter Bolliger : La société B&M a été fondée en 1988 et comprenait deux ingénieurs (Walter Bolliger et Claude Mabillard) et un dessinateur. Claude Mabillard et moi-même avons chacun un parcours professionnel qui nous est propre, avec plusieurs employeurs dont la société Giovanola Frères SA.

2- Pour ce qui est des ressources humaines, de combien d’employés est constituée l’entreprise ? Quels sont les différents métiers ?
> La société comprend une trentaine de collaborateurs, essentiellement des ingénieurs et des dessinateurs.

3- Comment se définissent les rôles lorsque vous collaborez avec Werner Stengel ?
> Jusqu’en 1998, la conception d’une nouvelle installation était effectuée en deux étapes. Notre société définissait la géométrie générale de l’installation en plan et en élévation, c’est-à-dire la séquence des éléments et leurs dimensions. Le bureau Stengel ajustait ensuite cette géométrie sur la base d’un calcul dynamique détaillé. Nous avons toujours entretenu une très bonne relation avec Mr. Werner Stengel et ses collaborateurs, mais avons souhaité dès 1999 contrôler l’entièreté du processus.

Werner Stengel

Werner Stengel, alias “the King of Roller Coasters”

4- Combien de temps s’écoule en moyenne entre la commande d’un parc d’attractions et la livraison d’une montagne russe B&M ? Combien de temps dure sa conception dans vos bureaux ?
> En général, de 14 à 18 mois, dont 6 mois de travail d’ingénieur/dessinateur, sont nécessaires pour une nouvelle installation.

À propos des créations de B&M

5- Aujourd’hui, votre entreprise connait un immense succès, avez-vous l’intention d’étoffer votre catalogue avec d’autres types de montagnes russes, comme des montagnes russes aquatiques, des wooden coasters, un 4th Dimension ou un accelerator, afin d’élargir votre clientèle ?
> B&M est une petite société. Nous avons comme philosophie une production limitée qui nous permet d’apporter un soin particulier à chaque installation.

6- Comment concevez-vous les tracés de vos montagnes russes ? Avez-vous une banque d’éléments déjà dessinés que vous ajoutez les uns à la suite des autres ?
> Nous n’avons pas de banque d’éléments. Chaque installation est travaillée depuis la base et possède un caractère particulier.

Black Mamba Phantasialand

L’inverted Black Mamba à Phantasialand, une merveille de thématisation

7- Les inverted coasters sont une innovation de B&M très appréciée de tous de par sa position étonnante. Comment l’idée vous est-elle venue en 1992 de placer les passagers sous le rail ?
> En 1991, il existait des coasters avec looping et des coasters suspendus. Il était raisonnable de vouloir combiner les deux. Laissons à nos prédécesseurs le crédit de vraies inventions, telles que le premier loop (en bois !), le premier coaster en acier, etc.

8- Concernant un autre type de coasters, les stand-up, nous avons remarqué que vous n’en produisiez plus. Peut-on espérer en revoir un jour ou est-ce définitivement un coaster démodé ?
> Nous aimons toujours le Stand-Up Coaster. Il procure des sensations différentes. Ces vingt dernières années, il y a eu beaucoup de nouveautés. Ceci explique le désintérêt momentané pour le Stand-Up Coaster.

9- Pourriez-vous expliquer une fois pour toutes aux fans à quoi servent les trim-brakes de vos Megacoasters ?
> La vitesse du train dépend de différents facteurs : poids (nombre de passagers), conditions climatiques (température, pluie, vent). Plus la piste est longue, plus ces facteurs ont une influence sur la vitesse du train. Pour des installations longues, comme les Mega Coasters, les trim brakes permettent d’ajuster la vitesse, lorsque cela est nécessaire, et de garantir des conditions dynamiques optimales.

L’avenir de B&M

10- De nombreuses rumeurs courent à votre sujet dans les 2 prochaines années. On entend notamment parler de Thorpe Park, Parc Astérix, Toverland, Gardaland et Heide Park. Pouvez-vous nous en dire plus ?
> Pour des raisons de concurrence, nous ne pouvons répondre à ces questions. Nous suggérons de prendre les rumeurs avec prudence.

Note de 2017 : il s’avère finalement que B&M a effectivement créé The Swarm à Thorpe Park, Oziris au Parc Astérix, un wing coaster prévu pour 2018 à Toverland, Raptor  Gardaland et Flug der Dämonen. Comme quoi les rumeurs… 🙂

Raptor Gardaland

Raptor à Gardaland, premier Wing Coaster de B&M

À propos de vous

11- Consultez-vous les sites de fan de parcs d’attractions afin de recueillir des avis ?
> Nous rencontrons beaucoup de fans de grands-huit lors des inaugurations de nouvelles installations. Nous aimons discuter avec eux. Leur avis est important.

12- Essayez-vous vos montagnes russes ? Si oui, avez-vous une préférence ?
> Nous essayons toutes nos installations, et ceci pour différentes raisons :
– nous aimons les grands-huit,
– c’est une manière d’apprécier le résultat d’un long travail,
– cela nous permet de nous améliorer.
Chaque installation a un caractère particulier et une « histoire » particulière qui nous touche.

13- Avez-vous toujours rêvé de faire ce métier ou est-ce une opportunité que vous avez saisie ?
> Il y a une trentaine d’années, il n’existait pas de parc d’attraction en Suisse, et les parcs d’attraction en Europe étaient plus petits. De ce fait, ni Claude Mabillard ni moi n’avions pensé travailler dans ce domaine au moment de nos études. Ce sont effectivement les opportunités de la vie qui nous ont amenés à créer des coasters, et ceci avec passion.

14- Beaucoup de nos membres aimeraient travailler dans ce secteur. Pouvez-vous nous décrire votre cursus ?
> La société emploie des ingénieurs avec un diplôme universitaire dans les domaines de la mécanique, de la construction métallique ou de l’électronique, ainsi que des dessinateurs constructeurs.

15- Que répondez-vous aux fans qui critiquent Silverstar (Europa Park) et son prétendu manque de sensations ?
> Nous sommes fiers de Silver Star et très heureux d’avoir pu créer cette installation pour Europa-Park. La dynamique et la séquence des éléments sont typiques des installations créées par notre société : beaucoup de douceur et de  longs « air-times », une symphonie de sensations.

SheiKra Busch Gardens Tampa

SheiKra, la dive machine B&M de Busch Gardens Tampa

16- Pour terminer, qu’est-ce qui aujourd’hui vous rend le plus fier, parmi tout ce que vous avez accompli ?
> Il n’y a pas un grand-huit ou un projet en particulier qui nous rende plus fiers qu’un autre. Nous sommes conscients de la chance que nous avons d’exercer une activité passionnante.

Merci beaucoup Walter Bolliger.
> En espérant que nos installations continueront à vous plaire et à vous surprendre !

Propos recueillis par BenJ et NaiRolF
Mars 2010
Reproduction totale ou partielle interdite sans autorisation écrite de Coasters World.