C’est l’âge, en années, de Leap The Dips, le plus ancien coaster encore en service aujourd’hui.

Leap The Dips est un wooden coaster ouvert en 1902 se trouvant à Lakemont Park, un petit parc situé en Pennsylvanie aux Etats-Unis. Ce coaster reconnu par son âge fait également parti des rares montagnes-russes à friction latérale encore ouvertes aujourd’hui. Une montagne-russe à friction latérale est un type de coaster où la direction est assurée par des rails latéraux, permettant au train de faire des virages serrés sans dérailler ni avoir besoin d’un brakeman afin de freiner manuellement le train à l’arrivée d’un virage.

Leap The Dips possède une hauteur de 12,5 m de haut, et comporte une drop impressionnante de… 2,7 mètres de haut, d’un angle de 25°. Si ces stats peuvent aujourd’hui nous faire penser à un kiddie, il ne faut pas oublier qu’en 1902 les coasters n’étaient encore que très peu répandus. Celui-ci devait donc paraître plutôt impressionnant !

Ce coaster n’a pas cependant été continuellement ouvert. En effet, il fut fermé et placé à l’état de SBNO (Standing But Not Operating) deux fois durant son existence. La première durant 1936, et la seconde de 1986 à 1998 (Eh bien, ça fait beaucoup de chiffres tout ça). Durant sa seconde fermeture, Leap The Dips était censé fermer définitivement, considéré comme en trop mauvais état pour pouvoir être réparé. Mais en 1997, grâce à une campagne de récolte de fonds, l’ancêtre a pu être restauré. Il a ainsi repris son service au Memorial Day de 1999.

En 1996, Leap The Dips a été admis comme National Historic Landmark. Cela lui permettant d’être reconnu auprès du gouvernement Américain comme structure historique.

Leap The Dips

Leap The Dips

Sources : CoasterGallery.com, Wikipédia.org, ridezone.com, rcdb.com.